ANGELA MARZULLO

Connue principalement pour ses performances sous le pseudo « Makita », l’artiste critique les mécanismes sexistes qui construisent l'identité genrée depuis l'enfance et envisage la culture comme une possibilité de transmission de la lutte féministe. Pour sa première exposition institutionnelle au CPG en 2018 elle réalisait L’origine, une performance quotidienne, pendant laquelle elle découpait une fente en forme d’amande circonscrite de lamelles dans les pages du quotidien « Le Monde ». Les languettes autour de l’ouverture se faisaient vulve et toison. Un livre retraçant cette performance vient d’être édité par les éditions CPG et Ripopée. OSMOSCOSMOS présente un montage d’extraits réalisés par le public qui a assisté à la performance où Angela Marzullo ouvrait le premier exemplaire de ce livre au moyen de l’ouvre-lettre fourni avec la publication.
*1971, lives and works in Geneva

VERNISSAGE
18.6.2019
↳ AGENDA

WWW.ANGELAMARZULLO.CH

ANGELA MARZULLO, MAKITA OPENING, 2019, HD VIDEO, 7’45, © ANGELA MARZULLO

OSMOSCOSMOS50JPG19.6–25.8.2019