CLARE STRAND

Sean O'Hagan écrivait dans “The Guardian” au sujet du travail de Clare Strand qu’il « comporte toujours quelque chose de dépareillé – dans le bon sens – qui maintient en tension un aspect souvent personnel au conceptualisme enjoué et des méthodes intentionnellement old style. » Ici, l’artiste féministe présente son dernier livre Girl Plays with Snake, martèlement d’un cliché par le biais d’une multitude de photographies. Toutes ces images montrent des femmes et jeunes filles avec des serpents, renvoyant notamment à la première femme de l’humanité, Ève, séduite par le serpent et mangeant le fruit de l’arbre de la connaissance. L’union sexuelle n’est plus un acte de liberté et d’union avec l’autre et le cosmos, mais un pêché. Voici comment l’un des plus puissants mythes machistes des trois monothéismes moralise la sexualité et fait porter à la femme le péché originel, quand il n’y a pas d’érotisme ou de sexe fautif.
*1973, lives and works in Brighton and Hove

VERNISSAGE
18.6.2019
↳ AGENDA

WWW.CLARESTRAND.CO.UK

CLARE STRAND, PAGE DE/PAGE FROM : GIRLS PLAYS WITH SNAKE, 2016 © CLARE STRAND

OSMOSCOSMOS50JPG19.6–25.8.2019